Staff Publications

Staff Publications

  • external user (warningwarning)
  • Log in as
  • language uk
  • About

    'Staff publications' is the digital repository of Wageningen University & Research

    'Staff publications' contains references to publications authored by Wageningen University staff from 1976 onward.

    Publications authored by the staff of the Research Institutes are available from 1995 onwards.

    Full text documents are added when available. The database is updated daily and currently holds about 240,000 items, of which 72,000 in open access.

    We have a manual that explains all the features 

Record number 440884
Title O80 Akkermansia muciniphila communique avec l’épithélium intestinal pour contrôler le développement de l’obésité et du diabète de type 2
Author(s) Everard, A.; Belzer, C.; Geurts, L.; Ouwerkerk, J.P.; Druart, C.; Bindels, L.B.; Guiot, Y.; Derrien, M.M.N.; Muccioli, G.G.; Delzenne, N.M.; Vos, W.M. de; Cani, P.D.
Source Diabetes & Metabolism 39 (2013)S1. - ISSN 1262-3636
DOI https://doi.org/10.1016/S1262-3636(13)71692-6
Department(s) Microbiological Laboratory
VLAG
Publication type Abstract in scientific journal or proceedings
Publication year 2013
Abstract Introduction Le microbiote intestinal est impliqué dans le développement de l’obésité, de l’insulino-résistance et du diabète de type 2. Nos travaux précédents ont mis en évidence qu’une bactérie découverte récemment et vivant dans le mucus intestinal, Akkermansia muciniphila, était diminuée (100 à 1 000 fois) dans des modèles nutritionnel ou génétique d’obésité et de diabète de type 2. Par contre sa présence dans le contenu caecal est normalisée lors d’un traitement à l’aide de prébiotiques. Cette modulation du microbiote intestinal est associée à une diminution de l’inflammation de bas grade et à une amélioration de la sensibilité à l’insuline et à la leptine. Cependant l’impact direct d’Akkermansia muciniphila sur le métabolisme n’a encore jamais été investigué. Matériels et méthodes Akkermansia muciniphila a été administrée quotidiennement par gavage oral chez des souris nourries avec un régime hyperlipidique pendant 4 semaines. Des marqueurs de l’homéostasie glucidique, du métabolisme lipidique et de la fonction barrière de l’intestin ont été investigués. Résultats Le traitement avec Akkermansia muciniphila améliore les marqueurs d’insulino-sensibilité et corrige l’hyperglycémie à jeun induite par le régime hyperlipidique. Ces effets bénéfiques sont notamment associés à une diminution de la néoglucogénèse hépatique (diminution de l’expression de l’ARNm de la glucose-6-phosphatase). L’administration d’Akkermansia muciniphila empêche la prise de masse grasse et le développement de l’inflammation du tissu adipeux sous régime hyperlipidique, sans affecter la quantité d’énergie ingérée. Akkermansia muciniphila restaure la fonction barrière de l’intestin (disparition de l’endotoxémie métabolique, restauration de la couche de mucus, modification de la production de peptides antimicrobiens). Conclusion Ces résultats mettent en évidence de nouveaux mécanismes de régulation du métabolisme par le microbiote intestinal (Akkermansia. muciniphila) et permettent également de mettre en avant l’intérêt du développement d’un traitement utilisant Akkermansia muciniphila pour la prévention ou le traitement de l’obésité et du diabète de type 2
Comments
There are no comments yet. You can post the first one!
Post a comment
 
Please log in to use this service. Login as Wageningen University & Research user or guest user in upper right hand corner of this page.